PSG - MONTPELLIER : 26-30
Coupe de France, finale - 30 juin 2001


1. Omeyer


4. Kabengélé   13. Golic
5. Junillon
7. Chevalier   17. Burdet
 
10. Puigségur    

 

C'était une Finale de chiffres. Le 38e match officiel de la saison pour "Belette" mais aussi le dernier ... de sa carrière. A l'inverse, une première finale pour son probable remplaçant, Mickaël Guigou. L'un a 34 ans, l'autre 19 mais on retrouve le même plaisir de piéger les attaquants adverses, jouer au chat et à la souris avec les colosses défenseurs (judokas aussi peut-être) et taquiner le gardien en un contre un.

Ces deux hommes se sont illustrés, comme tous leurs camarades d'ailleurs. Car si Paris a mené 1-0 en début de match, ensuite, un 9-0 leur est tombé sur la tête, la faute à un Bruno Martini plutôt excellent et un contre attaquant de marque qui honorait à la perfection son dernier match sous le maillot bleu et blanc, on reparle encore de lui : Fred Anquetil. Cette roucoulette inversée, on s'en souviendra longtemps. De la réaction des Montpelliérains aussi, après chaque but quand ils levaient le poing, comme pour dire : "vous voyez, le MHB est FORT". De l'agressivité parisienne en défense qui a bien failli payer quand ils sont revenus à 3 buts après avoir été menés de 11. Mais le MHB est fort. Fort de 3 sacres consécutifs en Coupe de France. 3 fois de suite qu'on leur passe la "breloque" autour du cou, l'ultime pour "Belette", la première pour Krantz et Guigou les plus jeunes, certainement la dernière.

Bravo à tous pour cette saison riche en émotions. Merci à toi Belette pour toutes ces saisons riches en émotions.

Belette, numéro 8 pour l'éternité.

 

 retour