MONTPELLIER - DUNKERQUE : 30-25
Championnat de France, 5e journée - 4 nov. 2000


1. Omeyer


9/13 dt 2/2
4. Kabengélé   13. Golic
5. Junillon
6. Frandesjo   18. G. Anquetil
3/5
 

 

Le 4 novembre, c'était le jour de la dictée de Monsieur Pivot. Certains ont certainement réalisé le sans faute. Mais hier, au Palais des Sports René Bougnol, ça n'était pas vraiment le cas. Pourtant tout était réuni pour la fête : une salle comble avec même un dunkerquois dans la tribune des Blue Fox, la présence des caméras d'Eurosport, un adversaire qui nous réussi bien depuis 2 saisons (27-14 en Championnat en 99, 21-16 en finale de Coupe), une ultime répétition avant d'accueillir le Barça dans une semaine. Le tableau affiche un score fleuve pour Montpellier mais le total de Dunkerque n'est pas mal non plus. Avec 25 buts encaissés, la défense montpelliéraine enregistre sa plus mauvaise prestation. A bien y regarder, Thierry Omeyer, remplacé quelques minutes par Bruno Martini sans succès, a pourtant réalisé une partie correcte, sortant surtout les bons arrêts au bon moment : une superbe parade sur une contre-attaque de Dunkerque qui pouvait recoller à deux buts, ça fait râler Bernard Pot.
Toujours est-il que depuis quelques matchs, le MHB ne se donne pas à 100 % pour s'imposer devant son adversaire. Il est évident que gagner de 6 buts en ayant joué moyennement, ça ne pousse pas vraiment à en faire beaucoup plus.
Mais samedi 11 novembre, l'équipe devra être au top, dans tous les secteurs de jeu (autant que possible compte tenu des blessures), être forte sur le terrain et dans la tête. Pour ce match là, je crois qu'on n'a pas trop de soucis à se faire. C'est indispensable pour gagner, ou du moins ne pas revivre un certain Leon - Montpellier, il y a 1 an, là aussi pour le compte de la Ligue des Champions.

 

 retour