Après une semaine difficile et avant le choc face à Chambéry, Cédric Burdet nous a accordé quelques minutes.

 

Muriel & Émilie : Vous avez eu un programme chargé ces derniers jours avec 5 matchs de suite. Au niveau du physique, ça va comment ?
Cédric Burdet : Ça va mieux ce soir, après ce match. On sentait qu'on avait les jambes lourdes ces derniers temps. Patrice a allégé les entraînements de cette semaine et on récupère peu à peu.
M&E : Le déplacement pour Chambé est maintenant dans trois jours, comment allez-vous abordez ce match au sommet contre les leaders du championnat; ça fait mal de dire ça ?
Cédric : L'important, ça n'est pas d'être premier à mi-saison mais à la fin. Comme tous les ans, on arrive en position d'outsider. On joue chez eux, ils sont en confiance et en ce moment chez nous, ça ne va pas très bien. Mais on connaît la recette pour gagner là-bas alors si on arrive à l'appliquer, on peut réaliser un bon truc.
M&E : Attention, question difficile, concentre-toi bien. Depuis le début de la saison, tu prends beaucoup pus tes responsabilités au tir qu'avant. Est-ce une plus grande confiance en toi qui te motives ou alors as-tu plus conscience de tes responsabilités, notamment à cause du départ de Papat (Patrick Cazal) ?
Cédric : Oui, c'est plutôt ça. Papat est parti et il faut un arrière qui marque. Donc c'est à moi de prendre mes responsabilités, de prendre des tirs. Et je crois que pour l'instant ça fonctionne plutôt bien.
M&E : Quel est ton bilan personnel de l'aventure européenne du MHB ?
Cédric : C'est moyen. J'ai fait des très bons matchs comme contre Leon où j'ai mis 9 buts sur 11 tirs et à côté je n'en plante que 3 sur 13 à Kiel L'inconvénient dans une équipe quand on en arrive là et que le niveau plafonne c'est que la moindre baisse de forme est difficile à gérer.
M&E : L'équipe de France va bientôt te rappeler, quelles sont tes ambitions pour l'Euro en Croatie ?
Cédric : J'espère qu'on va jouer tous les matchs pour les gagner. Je veux dire pas seulement pour préparer les JO. Si l'équipe va bien, je pense qu'on peut arriver dans les 3 premiers; il faut qu'on s'en donne les moyens.
M&E : Les françaises vous ont donné des idées pour cette compétition ?
Cédric : C'est vraiment bien ce qu'elles ont fait pour le hand. Je pense qu'il faut qu'on s'inspire des valeurs qu'elles ont dégagées sur le terrain et de leur très bonne défense collective.
M&E : Au niveau des Blue Fox, est-ce que tu es content de nous pour ce début de saison ? Fais comme si on n'en faisait pas partie, réponds objectivement.
Cédric : Ouais, dans le coin en bas à droite, ça bouge bien. C'est vrai que le reste de la salle est à difficile à bouger mais vous arrivez quand même à mettre de l'ambiance dans le match. Et puis il n'y a pas que vous, il faut aussi qu'on fasse du beau jeu.
M&E : Maintenant on change de registre. Cédric La Burde (voir La Guerre des Étoiles - Épisode 1999-2000), tu penses que ça te va bien ?
Cédric : (Rires) ... C'est marrant, c'est les copains qui m'appelaient comme ça.
M&E : Dernière question, qu'est-ce que tu as commandé au Père Noël ?
Cédric : Un ordinateur. Mais disons plutôt qu'il va en payer une partie et moi l'autre !!